L'équipe du Centre dans le Mag 2000

 – 

Chroniques sur l'emploi

L'équipe du Centre dans le Mag 2000

Le travail, c’est la santé ?

Comment affirmer qu’être en emploi rime avec santé avec les innombrables arrêts de travail constatés ces dernières années? La littérature sur le sujet soutient que les arrêts de travail prolongés sont souvent issus d’un jumelage de difficultés liées au travail additionnées à des problématiques personnelles et, que la détresse psychologique est davantage l’affaire des gens sans emploi. Ce qui nous amène à croire que le travail n’est peut-être pas le seul à mettre au banc des accusés dans nos problèmes de santé physique ou mentale.

En effet, depuis le début de ma carrière, je constate un apport positif du travail sur l’humain. D’après ce que j’ai pu observer, le travail peut grandement contribuer au bien-être d’une personne. Il lui permet de ressentir du positif à plusieurs égards, dont la confiance en soi quand on se sent utile et autonome.

Être en emploi, c’est aussi rythmer sa vie et se donner une routine, ce qui est bénéfique pour l’équilibre de vie du commun des mortels. En plus, cela développe les talents, enrichit les connaissances et affine les habiletés. Qui ne se sent pas fier dans l’aboutissement d’une tâche bien faite ? Et quand, en plus, la reconnaissance est communiquée par l’employeur ou les collègues, la « cote bien-être » s’élève davantage !

Mais attention, il existe des éléments clés à cette réussite. On doit d’abord être en « bonne condition physique et mentale », on doit adopter une vision juste du monde du travail sans l’idéaliser ou le « démoniser » et savoir maîtriser nos attentes et régler nos difficultés. Il m’arrive souvent de dire aux participantes du Centre Le PONT qui se préparent au marché de l’emploi : « On ne peut pas toujours espérer le beau temps, il faut aussi apprendre à danser sous la pluie ».

En général, si on a le goût de se mettre en mode « action », si on est conscient qu’on vivra un certain stress, si le milieu de travail est sécuritaire et si le type d’emploi nous ressemble, on bénéficiera probablement des avantages du travail sur notre cerveau, notre moral, notre estime, notre physique, donc sur notre santé. On pourrait donc alléguer, selon moi, que travail, sous certaines conditions, rime avec santé.